1 - Statistiques

Le dernier rapport statistique (17 pages) de l'Insee sur cette commune est consultable en ligne. Cliquez ici pour l'ouvrir dans un nouvel onglet...

2 - Qualité des eaux de consommation

Il y a 10 unités de distribution d'eau sur cette commune (Les liens ci-dessous ouvrent leur fiche qualité de l'Agence Régionale de Santé dans un nouvel onglet) :
    1. ACHAT D'EAU PERTUIS
    2. ACHAT D'EAU ST JEURES
    3. CHAZEAUX MEYGAL RECHARINGE VER
    4. MEYGAL RECHARINGES VERSILHAC
    5. SOURCES CHAZEAUX 1 2 3
    6. SOURCES CHAZEAUX ET SUC ALAUZE
    7. SOURCES RECHARINGES
    8. SOURCES VAUNAC
    9. SRCS RECHARINGES + MEYGAL
    10. VERSILHAC + RECHARINGES

3 - Archives départementales

La commune a déposé ses anciens dossiers aux Archives départementales de Haute-Loire :
  1. En cours de traitement : E-dépôt 302.
  2. En cours de traitement : E-dépôt 311.
  3. En cours d'enregistrement : E-dépôt 454, couvrant la période : 1792-1819.
  4. En cours d'enregistrement : E-dépôt 642, couvrant la période : XIXe.

4 - Revues de référence

Les 22 articles des Cahiers de la Haute-Loire (ou des Tablettes historiques) traitant de cette commune sont :
  1. Médecine empirique et populaire en Haute-Loire, Roger de BAYLE DES HERMENS (Cahiers de la Haute-Loire 1966).
    Résumé : Résultats d'une enquête sur des séries de "pierres à venin" conservées dans des maisons paysannes de la montagne près d'Yssingeaux, comprenant des haches polies néolithiques, leur nature, leur utilisation, et différentes pratiques empiriques concernant les hommes et les animaux. "
    Référence : 20796/1966 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et PB40/1966 pour les AD 43.
  2. Rubanerie et soierie en Yssingelais, Jean-Pierre TRIMOULLA (Cahiers de la Haute-Loire 1968).
    Résumé : Zone rurale riche en petites villes, ce plateau a trouvé dès le XIXe siècle dans l'industrie textile à domicile le moyen d'échapper au dépeuplement, grâce à la proximité de Saint-Etienne et de ses "fabricants". Moulinage en usines et tissage à domicile depuis 1930 ont vu leur part se réduire à grande allure, en partie relayés par l'expansion récente de la Fabrique lyonnaise de soie. Les fibres artificielles remplacent largement la soie proprement dite. Les passementiers, "ouvriers-ruraux" acharnés au travail, donnent une couleur particulière à la vie locale. Tout le secteur est en constante et difficile adaptation aux mutations fantasques de la demande. "
    Référence : 20796/1968 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/1968 pour les AD 43.
  3. Les résidences secondaires dans l'arrondissement d'Yssingeaux, René COMMERE (Cahiers de la Haute-Loire 1971).
    Résumé : Une des plus fortes concentrations du Massif Central, 40 %, en raison de la proximité de l'agglomération de Saint-Etienne, voire de Lyon, et de la vocation touristique des environs du Chambon-sur-Lignon.
    Référence : 20796/1971 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/1971 pour les AD 43.
  4. La seigneurie et le château de Treslemont et le Sablon, histoire et documents, Michel POMARAT (Cahiers de la Haute-Loire 1985).
    Résumé : Le château défendait l'entrée sud de la ville d'Yssingeaux. Jacques de Ruel, propriétaire apparaît en 1344. Une fille le transmet par mariage en 1504 à Jacques Chapat, sgr de Verchières. Guillaume Chapat vend le château en 1542 à Antoine de La Gruterie. Adjugé en 1563 aux Truchet, à qui Mathieu Souverain l'achète en 1578. Le tout compliqué par des procédures. Par alliance il passe aux Tournon qui le vendent en 1769 aux Faure de Lavarenne. Les preuves : actes de vente, investiture sont publiées en annexe.
    Référence : 20796/1985 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/1985 pour les AD 43.
  5. Yssingeaux et les Yssingelais au XVIIIe siècle, Gérard DESAGE (Cahiers de la Haute-Loire 1997).
    Résumé : Introduction de Jean Perrel.Résumé d'un mémoire de maîtrise de l'université de Saint-Etienne.Evolution topographique et sociale d'une ville en expansion démographique et de sa vaste paroisse rurale. Tableau, contrasté, de la société par ordres.
    Référence : 20796/1997 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/1997 pour les AD 43.
  6. Yssingeaux et les Yssingelais au XVIIIe siècle, Jean PERREL (Cahiers de la Haute-Loire 1997).
    Résumé : Introduction de Jean Perrel.Résumé d'un mémoire de maîtrise de l'université de Saint-Etienne.Evolution topographique et sociale d'une ville en expansion démographique et de sa vaste paroisse rurale. Tableau, contrasté, de la société par ordres.
    Référence : 20796/1997 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/1997 pour les AD 43.
  7. Aperçus sur la résistance armée en Yssingelais (1940-1945), Gérard BOLLON (Cahiers de la Haute-Loire 1997).
    Résumé : Approche d'historien, très nourrie de citations d'archives.Création en 1942 du réseau Zinnia par l'instituteur Jean Bonnissol.Débuts, filières et action des maquis MZ, de Queyrières, Boussoulet,Wodli, et autres. Répression, combats. Lendemains de la Libération. Sources, bibliographie, documents annexes, listes par maquis, parachutage, comités, notices biographiques.
    Référence : 20796/1997 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/1997 pour les AD 43.
  8. La charpente d'échafaudage et d'étaiement : l'entreprise Perre, Jean PERRE (Cahiers de la Haute-Loire 1998).
    Résumé : Présentation des outils et techniques, et de chantiers avec échafaudages de bois réalisés depuis les années 30 par la famille Perre, à l'abbatiale Saint-Robert de La Chaise-Dieu, au Pont de l'Enceinte à Yssingeaux, au chemin de fer de la Transcévenole, au pont de Coubon, à la « Potence » d'Allègre, à l'église Saint-Julien de Brioude. Charpentes métalliques pour Saint-Joseph d'Espaly, en 1957,le château de Vachères à Présailles, et l'Hôtel-de-ville du Puy-en-Velay en 1969.Photographies et relevés.
    Référence : 20796/1998 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/1998 pour les AD 43.
  9. La chapelle d'Apilhac, Robert FALARZ (Cahiers de la Haute-Loire 1999).
    Résumé : L'analyse archéologique de cette chapelle de Saint-Martin, dans un village de la commune d'Yssingeaux, et pour partie antérieure au XIe siècle, est appuyée par un important dossier de plans et photos.
    Référence : 20796/1999 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/1999 pour les AD 43.
  10. La photographie à Yssingeaux des origines à nos jours, François-Hubert FORESTIER (Cahiers de la Haute-Loire 2001).
    Résumé : Dès 1872 on trouve à Yssingeaux des photographes, mais ce n'est qu'à partir de 1896 qu'ils y sont installés de façon stable. Depuis, la ville a toujours compté en même temps deux ateliers, à la production diversifiée. Les cartes postales et des publications d'ouvrages illustrés témoignent de leur activité.
    Référence : 20796/2001 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/2001 pour les AD 43.
  11. La photographie à Yssingeaux des origines à nos jours, Charles VEROT (Cahiers de la Haute-Loire 2001).
    Résumé : Dès 1872 on trouve à Yssingeaux des photographes, mais ce n'est qu'à partir de 1896 qu'ils y sont installés de façon stable. Depuis, la ville a toujours compté en même temps deux ateliers, à la production diversifiée. Les cartes postales et des publications d'ouvrages illustrés témoignent de leur activité.
    Référence : 20796/2001 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/2001 pour les AD 43.
  12. L'église paroissiale néo-classique d'Yssingeaux, Simone VALLET (Cahiers de la Haute-Loire 2003).
    Résumé : Fierté d'Yssingeaux, son église paroissiale, prévue dès 1788 n'est finalement édifiée qu'entre 1819 et 1862. Son style "toscan" ou "néo-classique atténué" doit quelque chose à Boggio Cazero, architecte-entrepreneur piémontais exerçant à Saint-Etienne, et plus encore au conseil des bâtiments civils, organisme parisien. Commentaire des plans et élévations. "
    Référence : 20796/2003 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/2003 pour les AD 43.
  13. L'église paroissiale néo-classique d'Yssingeaux, Jean VALLET (Cahiers de la Haute-Loire 2003).
    Résumé : Fierté d'Yssingeaux, son église paroissiale, prévue dès 1788 n'est finalement édifiée qu'entre 1819 et 1862. Son style "toscan" ou "néo-classique atténué" doit quelque chose à Boggio Cazero, architecte-entrepreneur piémontais exerçant à Saint-Etienne, et plus encore au conseil des bâtiments civils, organisme parisien. Commentaire des plans et élévations. "
    Référence : 20796/2003 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/2003 pour les AD 43.
  14. L'église paroissiale néo-classique d'Yssingeaux, Marie-Thérèse PERREL (Cahiers de la Haute-Loire 2003).
    Résumé : Fierté d'Yssingeaux, son église paroissiale, prévue dès 1788 n'est finalement édifiée qu'entre 1819 et 1862. Son style "toscan" ou "néo-classique atténué" doit quelque chose à Boggio Cazero, architecte-entrepreneur piémontais exerçant à Saint-Etienne, et plus encore au conseil des bâtiments civils, organisme parisien. Commentaire des plans et élévations. "
    Référence : 20796/2003 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/2003 pour les AD 43.
  15. Le temps de ma jeunesse (1922-1942), Edouard GIRAUD (Cahiers de la Haute-Loire 2004).
    Résumé : L'auteur livre le passé paysan de ses parents dans la commune des Vastres puis à Freycenet de Saint-Jeures, enfin à Yssingeaux. Le récit de l'enfance de son père et de sa mère sur les flancs du Mézenc est complété par ses souvenirs personnels : l'accueil du petit catholique en pays protestant, l'école communale et tout son environnement.
    Référence : 20796/2004 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/2004 pour les AD 43.
  16. Les gendarmes en Haute-Loire 1940-1944, François BOULET (Cahiers de la Haute-Loire 2005).
    Résumé : A partir de sources d'archives récemment ouvertes, très riches mais difficiles à utiliser, l'auteur reconstitue une crise muette : celle de ces informateurs privilégiés et acteurs de premier plan, très intégrés, personnifiant l'autorité en milieu rural, devant une situation qui retourne leurs références. Le respect des populations se change en gendarmophobie, la "non-loi" qui prolifère ne les laisse pas indemnes. La révélation de l'auteur est qu'en fait, au delà de l'inconfort de leur position et d'une passivité apparente, les gendarmes suivent l'évolution générale des esprits jusqu'à un ralliement discret mais très majoritaire à la Résistance."
    Référence : 20796/2005 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/2005 pour les AD 43.
  17. Les Liogier de Pieyres à Yssingeaux, histoire d'une ascension sociale sous Louis XV., Francois LIOGIER D ARDHUY (Cahiers de la Haute-Loire 2012).
    Résumé : Une étude sociale et économique à partir d’archives privées. Une ascension sans heurt, en trois générations. Artisanat, bourgeoisie, alliances nobles, fermages ecclésiastiques au Monastier-sur-Gazeille, administration d’hôpital, vie à la campagne dans des domaines nobles, argenterie, portraits de famille, carrière militaire pour les cadets.


    Référence : 20796/2012 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/2012 pour les AD 43.
  18. Bellecombe, TRUCHARD DU MOULIN (Tablettes Historiques 1870).
    Résumé : Bâtie au XIIe siècle dans un vallon de la commune d'Yssingeaux, l'abbaye cistercienne de Bellecombe devait être un havre de paix. Elle fut le théâtre d'une violente compétition de pouvoir et de dignité entre Marguerite de Saint-Priest, abbesse destituée pour ses dérèglements, et Catherine de Crussol qui l'avait remplacée. Si ces évènements ne laissèrent semble-t-il aucune trace dans les archives locales, ils nous sont révélés par des lettres de rémission accordées à certains des intervenants. Nous y voyons les amis de Marguerite de Saint-Priest entrant de nuit, par surprise, dans le monastère ; la nouvelle abbesse jetée à la porte, jusqu'au jour où ses parents, des Crussol, des Lastic, viennent à leur tour, à coups d'arquebuse et l'épée à la main, la rétablir dans sa maison et dans sa dignité. Elles nous montrent aussi la justice locale procédant à des enquêtes et demandant compte du sang répandu ; deux familles puissantes poursuivant leur querelle devant le parlement de Toulouse et les Crussol obligés de se prévaloir de leurs services pour obtenir du roi ces lettres de rémission. En mars 1453, janvier 1460 et octobre 1461.
    Référence : 6026/I pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et 8° G116/I pour les AD 43.
  19. Le jurisconsulte Berthon du Fromental et sa famille, BLANCHOT DE BRENAS (Tablettes Historiques 1870).
    Résumé : Né à Yssingeaux le 6 mars 1692, décédé dans cette ville le 28 septembre 1762, Gabriel Berthon du Fromental est l'auteur d'une oeuvre de doctrine, peut-être la première dans son genre, intitulée "Décisions du droit civil, canonique et françois, par ordre alphabétique, avec des observations sur l'ancienne et la nouvelle jurisprudence des pays qui se régissent par le droit écrit, par Gabriel Berthon seigneur de Fromental, conseiller du roi, et son procureur au sénéchal et présidial du Puy". Ce fort volume in-folio de 798 pages à deux colonnes parut à Lyon, chez Duplain père et fils, en 1740. Il contient des documents relatifs à l'histoire, aux moeurs, aux usages du Velay."
    Référence : 6026/I pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et 8° G116/I pour les AD 43.
  20. Madame de Retz, dernière abbesse de Bellecombe, (abbé) TRINQUET (Tablettes Historiques 1871).
    Résumé : Marie-Rose de Retz, fille de Charles de Retz, baron de Servières, seigneur de Villaret, et de Jeanne-Rose de Guérin de Chavagnac, avait pris l'habit religieux au monastère de Coire, en Suisse. Elle vivait paisiblement dans cette maison lorsqu'elle fut élevée à la dignité abbatiale de Bellecombe, en 1790. Dans un premier temps, la nouvelle abbesse et ses religieuses résistent à la pression révolutionnaire et se maintiennent à Bellecombe. Pierre de Retz, frère de l'abbesse, puis Mgr de Castellane, évêque de Mende, sont arrêtés et exécutés. Au mois d'octobre 1792 un détachement de gardes nationaux d'Yssingeaux reçoit l'ordre de faire évacuer l'abbaye par la force. Il trouve la maison vide : les religieuses d'abord réfugiées dans la région du Meygal et du Lizieux finissent par rejoindre leurs familles. Madame de Retz trouve asile auprès de sa parente Madame de Chavagnac, mère du général de La Fayette.
    Référence : 6026/II pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et 8° G116/II pour les AD 43.
  21. Possessions de l'abbaye d'Ainay dans le diocèse du Puy. Bulles de 1106 - 1152 - 1250, Alexandre de LAGREVOL (Tablettes Historiques 1872).
    Résumé : Composé vers le milieu du XIVe siècle, le Grand Cartulaire de l'abbaye bénédictine d'Ainay, au diocèse de Lyon, nous révèle les possessions de cette abbaye dans le diocèse du Puy : les églises d'Yssingeaux, de Tence, de Saint-Georges, de Sales, de Merles, d'Estivareilles et leurs dépendances. - Texte de la bulle de Pascal II mentionnant l'église d'Yssingeaux (ecclesio de Issingiaco, in Aniciensi parochia) en 1106.
    Référence : 6026/III pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et 8° G116/III pour les AD 43.
  22. L'attaque d'Yssingeaux par les Protestants (4 août 1621), Joseph DENAIS (Tablettes Historiques 1873).
    Résumé : Quatre cents huguenots venus de Privas par La Louvesc et Tence tentent de surprendre Yssingeaux le jour de la saint Dominique. Ils sont mis en déroute par l’énergique curé Reboulh et les habitants, femmes et hommes ; peu, une quarantaine, échappent au massacre. Une rare plaquette, éditée à Lyon chez Claude Armand, en 1621, relate ces évènements.
    Référence : 6026/IV pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et 8° G116/IV pour les AD 43.
Cette page est créée à partir des bases de données de nos partenaires. En cas d'erreur, contactez-les directement. L'Observatoire de Haute-Loire ne peut corriger ces données.