1 - Statistiques

Le dernier rapport statistique (17 pages) de l'Insee sur cette commune est consultable en ligne. Cliquez ici pour l'ouvrir dans un nouvel onglet...

2 - Qualité des eaux de consommation

Il y a 2 unités de distribution d'eau sur cette commune (Les liens ci-dessous ouvrent leur fiche qualité de l'Agence Régionale de Santé dans un nouvel onglet) :
    1. GARE
    2. SAINT JULIEN DU PINET

3 - Archives départementales

La commune a déposé ses anciens dossiers aux Archives départementales de Haute-Loire :
  1. En cours de traitement : E-dépôt 22.
  2. En cours de traitement : E-dépôt 334.
  3. Classé E-dépôt 335, couvrant la période : an XII-1833.
  4. Classé E-dépôt 392, couvrant la période : 1717-an XI.
  5. En cours d'enregistrement : E-dépôt 593, couvrant la période : XIXe.

4 - Revues de référence

Les 2 articles des Cahiers de la Haute-Loire (ou des Tablettes historiques) traitant de cette commune sont :
  1. Les dépôts monétaires antiques du département de la Haute-Loire, Bernard REMY (Cahiers de la Haute-Loire 1981).
    Résumé : Douze sont connus, sur le seul territoire des Vellaves et aux environs de routes, dont la voie Bolène : Allègre, Craponne-sur-Arzon, Fay-sur-Lignon, Lapte, Lissac, Saint-Arcons-de-Barges, Saint-Germain-Laprade, Saint-Julien-d'Ance, Saint-Julien-du-Pinet, Saint-Privat-d'Allier, Sanssac-l'Eglise, Siaugues-Saint-Romain, Saint-André-de-Chalencon (?).
    Référence : 20796/1981 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/1981 pour les AD 43.
  2. Charles de La Faige de Ribes, seigneur d'Esplantas de 1718 à 1765, Georges SERVANT (Cahiers de la Haute-Loire 2011).
    Résumé : Charles officier du régiment de Conti bénéficie à ce titre d’une pension viagère de 800 livres. Il se marie avec une Saignard dont il hérite de la baronnie de Queyrières et de Glavenas ; puis avec une Langlade qui lui laisse une fille ; enfin une Fillère dont il eut une fille. Sa correspondance permet de le suivre dans ses projets matrimoniaux et la restauration du château d’Esplantas, d’abord de concert avec ses cousins Langlade à Beauregard. Ses aménagements se retrouvent dans l’édifice
    Référence : 20796/2011 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/2011 pour les AD 43.
Cette page est créée à partir des bases de données de nos partenaires. En cas d'erreur, contactez-les directement. L'Observatoire de Haute-Loire ne peut corriger ces données.