1 - Statistiques

Le dernier rapport statistique (17 pages) de l'Insee sur cette commune est consultable en ligne. Cliquez ici pour l'ouvrir dans un nouvel onglet...

2 - Qualité des eaux de consommation

Il y a 2 unités de distribution d'eau sur cette commune (Les liens ci-dessous ouvrent leur fiche qualité de l'Agence Régionale de Santé dans un nouvel onglet) :
    1. CEZALLIER VENTE D'EAU
    2. SISTRIERES

3 - Archives départementales

La commune a déposé ses anciens dossiers aux Archives départementales de Haute-Loire :
  1. Classé E-dépôt 173, couvrant la période : 1669-1794.
  2. Classé E-dépôt 379, couvrant la période : 1820-1879.
  3. Classé E-dépôt 394, couvrant la période : 1837-1882.

4 - Revues de référence

Les 5 articles des Cahiers de la Haute-Loire (ou des Tablettes historiques) traitant de cette commune sont :
  1. La fortune minière des premiers Mercoeur. Mercure, Jupiter et la Licorne : symbolisme alchimique à usage minier antique sur le plateau de Mercoeur (43)?, François-Hubert FORESTIER (Cahiers de la Haute-Loire 1990).
    Résumé : Etude historique par un géologue. Sur ce plateau, qui prolonge la Margeride, la toponymie transmet une tradition carolingienne et pré-carolingienne : Mercœur = Mercure, Montjieux = Mont Jupiter, La Licourne, etc. Ces lieux, à proximité de sites miniers gallo-romains, font-ils référence à un culte local ou à l'alchimie connue dès 600 av. J.C. ? Les Mercœur, d'ascendance antique, sont les puissants propriétaires du sol. Leurs fonderies,liées aux fonctions de monétaires, traitent les métaux extraits de leurs mines. Dès avant l'an 1000, cet héritage passe sous la protection du chapitre de Brioude. Un tableau et une carte des possessions Mercœur illustre cette étude.
    Référence : 20796/1990 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/1990 pour les AD 43.
  2. Chartes scellées auvergnates du XIIIe siècle, Martin de FRAMOND (Cahiers de la Haute-Loire 2007).
    Résumé : Publication d'un groupe de chartes, connues par des copies du XVIIIe siècle, concernant la région de Langeac. Notices sur les sceaux inédits dont les copistes nous ont transmis des dessins. Aperçus sur la féodalité dans le Val-d'Allier, autour des Mercœur et des Polignac.Mots-clés : sigillographie, Pébrac, Tailhac,Cereix,Loudes, Vissac.
    Référence : 20796/2007 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/2007 pour les AD 43.
  3. Chartes scellées auvergnates du XIIIe siècle, Lucien DROUOT (Cahiers de la Haute-Loire 2007).
    Résumé : Publication d'un groupe de chartes, connues par des copies du XVIIIe siècle, concernant la région de Langeac. Notices sur les sceaux inédits dont les copistes nous ont transmis des dessins. Aperçus sur la féodalité dans le Val-d'Allier, autour des Mercœur et des Polignac.Mots-clés : sigillographie, Pébrac, Tailhac,Cereix,Loudes, Vissac.
    Référence : 20796/2007 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/2007 pour les AD 43.
  4. La tour dite des Anglais, à Saugues. Une tour maîtresse ostentatoire du XIIIe siècle à mâchicoulis précoces, Christian CORVISIER (Cahiers de la Haute-Loire 2008).
    Résumé : Un doyen de Brioude et évêque de Mende de la famille de Mercœur bâtit au milieu du XIIIe siècle un donjon rectangulaire flanqué de contreforts, en suivant un programme d’apparat plus que de résidence (deux salles superposées, dont une à deux cheminées d’angle). Une deuxième phase de la construction adjoint un massif contenant des latrines. Des mâchicoulis précoces apparaissent à ce stade : comparaison avec Rivière-l’Evêque, Blesle, autres constructions des Mercœur, Le Puy et autres.
    Référence : 20796/2008 pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et Pb40/2008 pour les AD 43.
  5. Le culte de saint Julien de Brioude (suite), G.-G.-L. BONNEFOI (abbé) (Tablettes Historiques 1874).
    Résumé : Biographie de saint Odilon.
    Mots-clés : Mercoeur, Lavoûte-Chilhac, Cluny.
    Référence : 6026/V pour la bibliothèque du Puy-en-Velay et 8° G116/V pour les AD 43.
Cette page est créée à partir des bases de données de nos partenaires. En cas d'erreur, contactez-les directement. L'Observatoire de Haute-Loire ne peut corriger ces données.